du courage?

« …il faut du courage pour être musulman et combattre d’autres musulmans… »

Cette phrase lue sur un forum reflète parfaitement toute l’ambiguïté de l’islam d’aujourd’hui et justifie le silence des musulmans et la gêne des observateurs incapables de dire que l’islam porte en germe la violence dont les branches fondamentalistes ont fait leurs fonds de commerce.

Pourquoi faut il du courage pour dire ces choses? Dans le monde des idées, il ne devrait pas y avoir besoin de courage pour combattre une autre idée. Qui dit courage dit danger. La vérité est bien là: réformer l’islam, ce qui est absolument nécessaire pour accéder à la démocratie et éradiquer ce germe de violence, met automatiquement en danger celui qui le dit publiquement. C’est ce que dénonce Bruckner, le silence assourdissant des foules musulmanes ( dans lequel se noient quelques paroles d’intellectuels gênés quasiment inaudibles car ne pouvant pas dire qu’il faut réformer l’islam en profondeur).

L’analogie avec l’époque de l’Inquisition est frappante. L’islam en est à cette époque et fait taire quiconque dira que la Terre tourne autour du soleil ( aujourd’hui une vérité impossible à admettre c’est l’existence d’Israël, le blasphème autoriser des caricatures du Prophète). L’islam nie la réalité, et menace quiconque veut la lui rappeler. Sifaoui se trompe, ce n’est pas l’origine socio-économique ou la vulnérabilité intellectuelle de Merah qui en fait un djihadiste, mais le fait qu’il est issu d’une religion qui autorise de tels comportements sans qu’ils fassent l’objet de révulsion et condamnations à chaque prêche d’imam dans toutes les mosquées du monde. Donner des origines socio-économiques aux délires de cet islam ( certes dévoyé) c’est passer sous silence l’immense responsabilité de l’islam ‘normatif » incapable de faire taire cette branche, c’est par conséquent retarder la réforme indispensable d’un islam intolérant ( incapable de penser l’existence d’un confetti juif en terre d’islam!) et totalitaire.

En moins de cinq ans, l’Allemagne nazie était prête à tourner la page et construire l’Europe en admettant sa culpabilité sans réserves.
Douze ans après le 11 septembre, non seulement on ne voit pas l’islam engagé dans une profonde réforme qui lui ferait affronter la réalité, mais au contraire avec le printemps arabe devenu hiver arabe, on s’enfonce plus que jamais dans un délire totalitaire et nihiliste. Oui, il faudra beaucoup de courage aux musulmans pour réformer en profondeur un islam qui véhicule une vision des sociétés où la liberté de penser est absente, puisque seule la soumission à Allah est licite.

Publicités

, ,

  1. #1 par Robert Young le 15 avril 2012 - 2 h 43 min

    L’islam a 14 siècles, l’âge de la chrétienté de l’inquisition!

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :