Un culte de la mort obscène

A chaque nouvel épisode sanglant dans un pays arabe, le culte de la mort de l’islam que les foules expriment devant les caméras ne peut manquer de nous interpeller:

1/ Dans son étalage public, sang, blessés, cadavres : la mort s’exhibe. Elle s’accompagne de l’hystérie collective, des cris, des pleurs, des menaces, de portraits géants comme si la douleur de ceux qui sont touchés par la perte d’un des leurs n’avaient de sens que si chacun pouvait voir, toucher le cadavre. Ce rapport sensuel, voyeur et sans pudeur à la mort est tellement éloigné de notre propre sensibilité à nous qui couvrons nos morts, qui pleurons en silence, qui évitons toutes photos, qu’il est impossible de ne pas s’interroger sur les conséquences de ces différences.

D’un point de vue ethnologique, nous pourrions nous contenter d’observer ces différences sans les juger. Mais cela n’est pas possible, car de ces comportements envers les morts naissent des comportements envers les vivants qu’il n’est pas possible d’ignorer et de ne pas condamner.

2/ Le sang appelle la vengeance du sang. La vengeance, ce n’est pas l’action que l’on entreprend pour se débarrasser d’une menace ou d’un ennemi. La vengeance ne trouve pas sa récompense dans l’élimination de l’ennemi, mais dans le sang qu’on lui fait verser. Cette différence est importante, elle explique pourquoi les groupes terroristes n’ont pas d’état d’âme quant à leurs cibles. Leur but n’est pas d’affaiblir la force armée qui les opprimerait, mais de faire couler le sang de l’ennemi. L’armée d’Israël ne cherche pas à tuer des civils innocents, mais à éliminer les donneurs d’ordre des factions terroristes. Le seul but de ses interventions, c’est l’élimination d’une menace. Ceux qui prétendent que les groupes terroristes utilisent les moyens qui sont à leur disposition face à une armée sur-puissante font l’impasse sur l’aspect strictement culturel du mode de fonctionnement de ces assassins. C’est leur rapport à la mort qui dicte leur stratégie, et non pas le contexte du rapport de force. Tirer sur des civils est un acte délibéré qui est directement inspiré par leur psyché.

Ceci mis au point, il devient légitime de se demander si ce rapport à la mort est lié à leur religion.

3/ Le christianisme envisage la mort des martyrs comme une béatification. En aucune façon le martyr doit entraîner ses persécuteurs dans la mort. Ce qui l’attend est de l’ordre du spirituel, une félicité éternelle qui n’est pas de ce monde. Le judaïsme parle d’un monde futur où règne une paix éternelle où sensualité et contingence terrestre auront disparu au profit d’un rapprochement de Dieu. L’islam, en tout cas celui des foules analphabètes et d’un certains nombres de meneurs psychopathes, imagine un au-delà de stupre et de plaisirs on ne peut plus sensuels. Pour le judaïsme et le christianisme, la mort est le passage vers un état spirituel qui n’a plus rien à voir avec la vie d’ici-bas. Pour cet islam, la mort est le passage vers une vie « idéale » où tous les sens du monde réel seront satisfaits, y compris les plaisirs sexuels qui nous sont interdit dans notre vie terrestre.

Comment ne pas comprendre que cette mort fantasmée, cette vision obscène et perverse de l’au-delà a des conséquences directes sur la perception de la mort, de la sienne et de celle qu’on inflige à autrui.

C’est cette vision de la mort qui est responsable de la vision de la vie de ces nazislamistes.

Dans l’univers mental de ces fous, la vie de leurs compatriotes n’a pas plus de valeur que celle de leurs ennemis.

Ces scories de l’islam populaire polluent le monde musulman dans sa totalité. 

Ces foules en délire, hystériques dans la douleur quand elles accompagnent leurs morts et hystériques dans la joie quand elles font couler le sang de l’ennemi ne seront pas éduquées avant plusieurs générations tant que de tels leaders les manipuleront.

Nous n’avons pas à hésiter à éliminer les uns après les autres de tels pervers.

Adam Harishon

nov 2012

Publicités

, , , ,

  1. #1 par Hohev Shalom le 25 novembre 2012 - 0 h 18 min

    Oui, C’est exact, tout est dans les buts de guerre: Israël se bât pour éradiquer une menace en évitant les dommages collatéraux. Les palestiniens n’ont que le mot « vengeance » à la bouche, vengeance aveugle qui les autorisent à tirer délibérément dans des zones civiles. Si les palestiniens avaient des chars et des F16, ils n’attaqueraient pas les bases de Tsahal, mais bombarderaient, comme aujourd’hui les zones d’habitation. La vengeance revendiquée par les palestiniens est aveugle, elle se nourrit du sang, pas de victoires stratégiques.

    J'aime

  2. #2 par Apostat Kabyle le 26 novembre 2012 - 13 h 04 min

    Il n’est pas EXACT de dire que c’est juste l’islam d’un « certains nombres de meneurs psychopathes » qui se représente « un au-delà de stupre et de plaisirs ». C’est la vision qu’en donne le coran et les hadiths!!! Donc la vision de TOUS les musulmans.

    Le paradis des musulmans n’a rien de spirituel. Il a cette particularité d’être un gigantesque lupanar avec comme témoins et spectateurs les Anges et un dieu voyeuriste. Chacun des prophètes aussi participe à ces jouissances sexuelles, il est même « avantagé », puisque son quota de houries peut aller jusqu’à cent. Des houries vierges et pures, qu’aucun homme ni djinn n’aura touché, obsession de pureté féminine oblige. Des houries qui « n’appartiennent qu’à lui, ne sortent jamais de leurs demeures et ne désirent que lui ». Le paradis musulman promet aux pieux croyants ce qu’allah et son prophète ont interdit sur Terre. L’espérance du musulman (jamais de la musulmane, il n’y a pas l’équivalent masculin des houries) est donc dans l’attente de recevoir sa part de houries, mais aussi de « jeunes éphèbes éternellement jeunes », entièrement dévoués et immédiatement disponibles dès que l’envie s’en fait sentir. Le coran condamne les rapports sexuels entre hommes sur terre, il les autorise dans son paradis pour la satisfaction des fantasmes libidineux de ses adorateurs.

    Le dieu des musulmans donne aux heureux élus la force de déflorer cent vierges en une seule journée. Au paradis d’allah, le sens de la possession s’en trouve décuplé, et surtout, la sexualité ne s’envisage qu’en terme de pénétration. Jamais il n’est question de sentiments. Pourrait-on en avoir, quand on doit « déflorer cent fois en une journée » ?
    Le paradis n’est pas seulement peuplé de houries aux grands yeux et de jeunes éphèbes efféminés, il a aussi ses esclaves. C’est Ibn Abbas qui l’affirme: au bord d’un des 4 fleuves du paradis d’allah, al-Baydakh, se tiennent de jeunes esclaves sexuelles « se faisant face et chantant de voix que jamais les créatures ont entendue d’aussi belles ». Si l’une d’elle plaît à un homme, il suffit qu’il lui frôle le poignet pour qu’elle le suive.
    Le paradis est ainsi réduit à un vaste bordel où les seules activités pour les heureux élus « adossés à des lits alignés » sont de manger, boire et forniquer à l’infini.

    Paradis sans les femmes terrestres. Ou pire encore, selon quelques hadith classés « faibles »: « Les houries sont celles qui ont été saisies dans le monde d’ici-bas, vieilles aux yeux souillés de sécrétions, aux cheveux grisonnants, et que Dieu après leur vieillesse a recréées sous forme de vierges attentionnées, aimantes et passionnées, toute du même âge » (Ibn Qayyim). Après avoir servi d’objet sexuel sur terre, la pieuse musulmane subira éternellement les assauts de son mari céleste et subira la réparation à l’infini de son hymen.

    Je termine par cette vision qu’ont les musulmans de leur paradis:
    – « D’après Zayd ibn al-Arqam, le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) a dit : « Un homme des occupants du Paradis aura une force égale à celle de cent hommes par rapport au manger, au boire et au plaisir sexuel ». Un juif dit alors : « Celui qui mange et boit éprouve nécessairement le besoin humain ! » – Le Messager d’Allah (bénédiction et salut soient sur lui) dit : « ce besoin revêtira la forme d’une sueur qui coule sur sa peau et entraîne un brusque dégonflement de son ventre » » (rapporté par Ahmad, n° 18509 et par ad-Darami, n° 2704).
    Remarquez que le juif est toujours présent, et, bien entendu, il incarne la perfidie et le mauvais esprit.

    Apostat Kabyle.

    J'aime

    • #3 par adamharishon le 26 novembre 2012 - 14 h 39 min

      Je laisse ce commentaire tel que je l’ai reçu.
      Je n’ai pas une connaissance suffisante de l’islam pour l’infirmer ou le confirmer.
      Je serai attentif à toute remarque et commentaire critique et documenté concernant ce texte, qui peut choquer.
      Il est indéniable qu’il confirme ce que je dis, à savoir l’idée d’un au-delà où la sensualité est encore plus présente qu’ici-bas.
      Et donc une rupture nette avec Judaïsme et Christianisme.
      Vision qui a son importance dans le rapport que l’islam entretient avec la vie et la mort.
      Adam Harishon

      J'aime

  3. #4 par Apostat Kabyle le 26 novembre 2012 - 15 h 28 min

    C’est vrai que mon texte (la vision qu’ont les musulmans du paradis) est choquant. Pour autant, je n’ai rien inventé: tout est dans le coran ou dans les hadiths. Je n’ai mentionné que les auteurs des citations les moins connues pour ne pas surcharger. Cette vision a une conséquence sur certains auteurs d’attentats-suicides (je n’utilise jamais le terme « kamikaze », qui leur est totalement impropre): ces abrutis se protègent non pas un organe essentiel (coeur, cerveau) … mais les parties génitales! L’organe le plus utile dans le paradis-lupanar d’Allah, qui est en effet aux antipodes des visions spirituelles qu’en ont Judaïsme et Christianisme.

    J'aime

  1. Islam: Un culte de la mort obscène, par Adam Harishon | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation
  2. Un culte de la mort obscène | Israël Flash: informations et analyses sur Israël
  3. Gaza: Le Hamas n’a fait que confirmer qu’il est bien un culte de la mort (We desire death more than you desire life) « jcdurbant
  4. La vie, valeur suprême | Adam's Chronicles
  5. La vie, la valeur suprême… pour les hommes dignes de ce nom | Espace détente, poésie, judaïsme et lutte contre la désinformation

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :