D’une tribune à l’autre…les mêmes foules hystériques!

Dictateur

Il y a dans le ton, les pauses, les éructations, les hourras de la foule un je ne sais quoi qui fait que dans mon esprit les deux images se télescopent, se mélangent, se fondent.

C’est d’autant plus frappant que je ne comprends ni l’arabe, ni l’allemand de Hitler ou celui de Chaplin. Mais la folie mégalomaniaque des orateurs est la même, elle transpire par leurs gestuelles, la musique de leurs incantations, leurs regards allumés, comme shootés, par la vue de la foule immense qu’ils ont sous les yeux et qui boit leurs paroles, le silence religieux des complices sur la tribune.

Cette foule qui écoute religieusement et qui répond hystériquement fait peur à n’importe qui avec un semblant de réflexion. Uniforme ou uniformisation, mouvements d’ensemble, armes au poing, tout montre qu’elle ne réfléchit pas, mais qu’elle est hypnotisée prête à tout pour répondre à toutes les folies de l’orateur.

Plus de 70 ans après le film de Chaplin, où toute la mécanique des totalitarismes était démontée, on reste pantois devant ces caricatures dictatoriales où aucun ingrédient ne manque, même pas les bunkers où se cachent les chefs.

Le monde arabe est-il condamné à ce type de leader? Ne peut il produire que des Assad ou des Daech? Des Khadafi ou des Saddam Hussein? Des dictateurs pour qui la vie de leur peuple n’a pas plus de valeur que celle de leurs ennemis?

Y a t’il quelque chose dans l’islam qui l’empêche de voir ce qui est une insulte à l’humanité, à savoir préférer la mort à la vie?

Dans le même temps que les leaders du Hamas scandaient, comme on scande les sourates du Coran, leur haine d’Israël et leur glorieuse victoire, je regardais la conférence de presse de Netanyaou.

La différence de ton était frappante, le décor, et les questions montraient que nous étions dans un autre monde. Des questions posées sans complaisance, des critiques qui fusent par tous les médias israéliens, même sous le feu, une démocratie dans son plein exercice, aussi périlleux soit-il.

Et si vous n’êtes pas convaincus que nous ne vivons pas dans le même espace-temps, regardez comment les fous d’Allah font le buzz sur la toile, et comment les occidentaux le font dans le même temps. Ca parle tout seul !

Bucket

 

Visiblement, le monde arabe vit dans un monde du passé, celui d’un temps où les peuples abandonnaient à des chefs charismatiques leur libre arbitre, celui d’un temps où l’on vendait des esclaves au marché, où les conversions forcées étaient légitimes, où les femmes excisées vivaient recluses et soumises.

Je suis arrivé à un point où je me demande si le sort de ce monde m’intéresse, qu’il reste dans son siècle, nous nous vivons dans le notre! Hélas c’est qu’il veut nous entraîner dans son voyage dans le temps rétrograde.

Et pour ne pas monter dans son train qui marche à reculons, nous n’avons pas d’autre choix que de résister, nous battre quelles que soient les lâchetés des nations occidentales qui croyant laisser passer le train, sont en réalité happées par lui.

Plus que jamais, face aux Pharaon, César, Titus, Hadrien, Isabelle, Hitler ou Staline, Nasser ou Nasrallah, il existe un petit peuple qui résiste, toujours et encore!

Publicités

, , , ,

  1. Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :