74 ans plus tard…

Final version of Prague photo 120519Par décision du gouvernement britannique, à la demande de Leonard Montefiore, 1 000 enfants orphelins de moins de 16 ans libérés du camp de Theresienstatd par les troupes Russes en mai 45 sont autorisés à venir en Angleterre afin d’être pris en charge par la Communauté juive pour un délai de deux ans, le temps de retrouver une vie normale.

En fait, il ne sera pas possible de trouver les mille enfants répondants aux conditions du gouvernement britannique, et seulement un peu plus de 700 seront finalement rapatriés en Angleterre. theboysCes filles et garçons seront connus sous le nom de « The Boys », ce sera le titre du livre que Martin Gilbert leur a consacré (1).

Avant de prendre les avions militaires qui conduiront en Août 45 les trois cents premiers enfants à Windemere dans la région des Lacs du Pays de Galle, ils seront photographiés sur la place de la vieille ville de Prague devant la statut de Jan Hus, héros tchèque.

PHOTO45

Peu à peu ils trouveront leur place dans la société de leur pays d’accueil, mais certain immigreront vers Israël au moment de l’indépendance, d’autres iront aux Etats Unis, au Canada et même en Australie.

Les mois qu’ils ont vécus ensemble dans diverses institutions de la Communauté juive leur aura permis d’apprendre une langue, parfois même un métier, mais ce qui restera très fort c’est un lien quasi familial qui les unira tous jusqu’à aujourd’hui. Très vite ils constitueront une association d’entraide connue sous le nom de 45’s Aid Society. Au delà de l’assistance qu’ils apportent à ceux qui en ont ponctuellement besoin, ils se réuniront annuellement lors d’une grande soirée. Leur vie sera marquées par les événements familiaux qu’ils vivent comme une immense famille, mariages, naissance, bar Mitsva sont des occasions où ils aiment à se retrouver, et bientôt viennent s’associer à ces événements leurs enfants et leurs petits enfants, (la deuxième et troisième génération).

« The Boys » ont tous vécu une résurrection. Sortis de l’enfer, ils ont fondé des familles qui ont chacune été des revanches sur la folie exterminatrice des nazis. Comment visualiser cette revanche? Une idée a germé ces dernières années, refaire la photo d’Août 45 avec leur descendance, preuve intangible de leur victoire sur la barbarie.

Le projet élaboré, l’autorisation de la municipalité de Prague obtenue, le rendez-vous a été donné aux descendants et aux « Boys » dont la santé permettait le voyage le 12 mai 2019 afin de prendre la photo au même endroit.

alteAinsi à Prague, dans cette ville magnifique où planent les ombres du Golem, du Rabbin Loew, le célèbre Maharal, de Kafka , se retrouvent plusieurs centaines de participants, les familles des « Boys ». Beaucoup sont arrivés dès vendredi et profite de cette journée pour visiter les magnifiques synagogues, vestiges d’une communauté décimée pendant la guerre.

BENNYSALA1

Voilà Janet et Rosalind, les filles de Benny (Shaya) et Sala (Szajndla) pour ce grand Shabbat de réunion à Prague. En se promenant dans le centre de Prague des rencontres émouvantes se font à chaque coin de rue. Dans le vieux quartier juif, mêlés aux nombreux touristes, des groupes de gens s’observent avant de se reconnaître. La deuxième génération est composée de soixantenaires qui souvent ne se sont pas revus depuis plus de quarante ans, mais bien vite ils tombent dans les bras les uns les autres. Le soir arrivé, après l’office, c’est au Beit Chabad que se sont retrouvés les enfants et les petits enfants des « Boys ». Venus d’Angleterre, des USA, du Canada ou d’Australie les retrouvailles étaient entrecoupés de:

  • «You are the son-daughter of …?»,
  • «Of course, OMG, do you look like your father-mother!»
  • «Do you remember when…?»
  • «Do you know if so and so made it to Prague?»

Et la question qu’aucun n’osait poser: « How are your parents? », tant les âmes des disparus que tout le monde chérissait planent sur la réunion.

L’ambiance, la chaleur, les larmes, les rires, les souvenirs évoqués, aucun doute possible, c’est bien les membres d’une même famille qui se retrouvent à cette occasion unique. Des décennies à rattraper en quelques heures. Chacun essaye d’en apprendre le plus possible, de retrouver un visage, une voix à travers ceux de la deuxième génération. Ceux qui se retrouvent le lendemain à la Alte-Neue Schulle entendront Yaacov Orzech (3), Hazan à Vancouver, faire une magnifique prière pour l’Etat d’Israël avant d’émouvoir tout le monde par un exceptionnel El Malé Rahamim au camp de Theriesenstatd le lendemain.

Mais avant cette visite la photo historique était programmée dimanche matin à 8h afin de baliser la place avant l’arrivée des touristes. Sous un crachin intermittent et par une température bien basse pour la saison, les participants à cet événement arrivent par petits groupes et se mettent en place selon les instructions du photographe grâce au marquage au sol préparé par les techniciens responsables de l’opération. BBC, presse britannique filment et photographient l’évènement qui sera relaté dans plusieurs médias nationaux et internationaux (2). En 1945 il n’avait pas été possible de photographier l’ensemble des enfants en un seul cliché, il y eut donc trois photos. Avec une installation sur une longue perche, il devenait possible de prendre l’ensemble des participants sur une seule photo. La pluie semble s’arrêter, juste le temps de prendre la photo historique.

IMG_6665

Le temps d’un week end à Prague, des milliers de souvenirs ont été évoqués, échangés. Pour la plupart d’entre nous, la deuxième génération, ce fut le moment de percevoir , à travers nos récits combien nos parents ont été, et sont toujours, pour ceux qui nous restent, des exemples de vies positives, où aller de l’avant était la seule motivation. En faisant cette photo, nous avons prouvé qu’ils sont à jamais pour leurs descendants une source d’inspiration et des modèles.

Il faudrait citer tous ceux qui ont contribué à cet événement et y ont travaillé de nombreux mois. Qu’ils trouvent ici la reconnaissance de tous les participants.

(1)  https://www.amazon.co.uk/Boys-Triumph-Over-Adversity/dp/0753800322

(2)  https://www.dailymail.co.uk/news/article-7057253/Holocaust-survivors-brought-Lake-District-children-gather-Prague.html?fbclid=IwAR3aGPUYU7gH3VB2nN4qFR1TZ8BA_4Ca9_NpKxqlbeH8huUesUUGU-j1OMw

(2)  https://www.bbc.co.uk/newsround/48371667?fbclid=IwAR0i-oZjPHzRJ6ykPAZrs0V4EZwdNsAvyos72D3WzUq6oHkWay776OEuywA

(2)  http://ldhp.org.uk/?fbclid=IwAR0pILRWzJIeFQd8hhxLMfvADKXBTJJqpa4GcPOdBA3arIo3dOeXE9hVHgs

(2)  https://jewishnews.timesofisrael.com/holocaust-survivors-and-their-descendants-recreate-famous-prague-photo-from-1945/?fbclid=IwAR1LDw1S_sjwz4JmbIN8-wG_crvwWNpIgXX8QpJ3evyshc5f9tEsrgIUw6o

(2) https://www.denik.cz/regiony/foceni-sirotku-z-valky-u-pomniku-husa-se-po-temer-74-letech-zopakovalo-20190512.html?fbclid=IwAR0b8L90YVnO_yA4m1VZmZQDfyhFtLLwOokb6sTesFbvsEBH5O_xyrwxkPE

(2)  https://www.kveller.com/holocaust-survivors-and-four-generations-of-their-families-recreate-iconic-photograph/?fbclid=IwAR2Df5atmaml33Ii6Sf3wZJz5by1e6AglufOPK22GMJrgMvEg9_Uy7ylS7g

(3)  https://www.facebook.com/yaacov.orzech/videos/1913502318753676/

  1. #1 par Jobenyo JOBENYO le 27 mai 2019 - 20 h 44 min

    Formidable et émouvant.

    Obtenez Outlook pour iOS

    ________________________________

    J'aime

  2. #3 par Traube le 30 mai 2019 - 6 h 34 min

    Chers Denis et Janet,
    Linda et moi même sommes très émus à la lecture de cet article qui relate parfaitement l’histoire tragique de ces survivants de la Shoah pris en charge par la Grande Bretagne et dont les descendants se retrouvent 74 ans plus tard sur la même place à Prague pour reprendre le même cliché qu’en 1945.
    En effet quelle belle revanche que ces visages souriant à la vie..
    Merci de rappeler ces tragiques événements pour que jamais on ne les oublie.

    J'aime

  3. #5 par bensoussan robert et reine le 30 mai 2019 - 13 h 58 min

    tout a été dit !! que rajouter ? nous même avions voulu visiter ce sinistre camp de theresienstadt et ce fut impossible car il y avait des inondations pas possible et ce en plein printemps , c’était il y a 3 ou 4 ans de cela ; et pour nous ramener au sujet de cet évènement , c’est une des nombreuses péripéties de cette périodes ; ad fine : ISRAEL HAÏ

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :